Août 1944, Levallois libéré !

Il y a 75 ans, Levallois était libéré. Cette libération a eu lieu entre le 19 et le 26 aout 1944. A l’été 1944, les troupes allemandes qui stationnent à Levallois sont estimées à près de 2 000 hommes de troupes et 70 officiers.

Les prémices

Le 13 juin 1944 à 11h45 à la gare de Clichy-Levallois, 5 hommes armés dérobent un camion de la « Standard des pétroles » contenant 2100 litres d’essence.

Leva avril 2008 011.jpg

En juillet 1944, un comité local clandestin se constitue sous l’appellation « comité local de libération » afin d’organiser des actions pour la libération de la commune. Il est présidé par Léon L’HEUREUX, et une partie de ses membres formeront la délégation spéciale qui administrera la commune jusqu’à élections municipales du 13 mai 1945, le temps de réorganiser la vie publique. Léon L’HEUREUX sera maire du 26 janvier 1945 au 18 mai 1945, succédant ainsi à Jules BLED.

Dans la soirée du 14 juillet 1944, à 23h 10, des explosifs sont déposés dans l’usine Jaeger au 141 rue Jules-Guesde, par 6 hommes armés. On assiste alors à un début d’incendie.

Dès le 17 août 1944, deux groupes de résistants occupent les usines Olida.

Les combats

Les combats pour la libération de Levallois ont commencé le 19 août 1944. L’ambiance est insurrectionnelle. Des sacs de sable, qui étaient placés sur les paliers des immeubles en cas d’incendie, ont été descendus dans la rue par les FFI qui s’en sont servis pour faire des barricades dans Levallois. Ces barricades sont érigées place de Villers (place de la Libération), et rues Anatole France, Louise Michel, Victor Hugo et Aristide Briand.

barricades levallois.jpg
Barricades à L’angle des rues Louise MICHEL et Anatole FRANCE

Les objectifs sont doubles : occuper les usines pour sauver l’outil de production et harceler l’ennemi.

Ce jour là, Ali MEZAACH, commerçant et membre d’un groupe F.F.I, est la première victime des combats. Il est abattu par un milicien face au 58, rue Édouard Vaillant.

Toujours le 19 août 1944, deux soldats allemands sont tués et jetés dans la Seine. La résistance occupe l’usine Junkers-Citroën : 68 avions seront sauvés de la destruction pour l’armée française.

Les résistants levalloisiens participent, eux aussi directement, durant cette période aux combats de Neuilly et de Paris. Certains perdent la vie, comme Frédéric MALVEZIN à Neuilly le 20 août ou encore Ernest BERLANCOURT à Paris le 23 août.

Le 24 août 1944 les cloches sonnent. Des tractions avant Citroën circulent dans les rues de Levallois à toute vitesse.  C’est un moment où règne la confusion. Les gens commencent à pavoiser leurs fenêtres de drapeaux tricolores. Le baroud d’honneur de l’aviation allemande et les coups de feu tirés par les miliciens retranchés sur les toits des immeubles retentissent.

Cpa Libération001

Le 24 août 1944 à midi, Pierre DESSUS, facteur des P.T.T., succombe d’une blessure par balle devant le 113, rue Jean Jaurès suite à un échange de tirs entre les FFI et les Allemands.

Louis GALLIN meurt le 25 août 1944, tué par un obus allemand devant son café « l’Ambassade d’Auvergne », place de Villiers (actuelle place de la Libération). En effet, les FFI attaquent une position allemande défendue par un canon. ATTENTION, la plaque apposée sur la place indique le 24 août 1944. La date du 25 août est celle mentionnée sur l’acte de décès.

Le 25 août 1944, dix groupes de F.F.I. arrivent de Paris et attaquent les forces allemandes de Neuilly (600 hommes de la Wehrmacht et de la Gestapo). Ils s’emparent de la mairie et de la Kommandantur. Le rassemblement des résistants a lieu sur le quai Charles PASQUA (Plaque apposée à la passerelle Ernest Cognacq).

Half Track021

Dès le lendemain de la Libération, le 26 août, une collecte est organisée par les levalloisiens pour acheter un half-track (autochenille blindée) aux spahis de la Division Leclerc.

 

 

Comme chaque année depuis leur création, les blogs de La Médiathèque sont en pause durant les mois d’été et les rédacteurs mettent leurs claviers au repos. 

Au cours de la saison 2018-2019, nous avons imaginé, écrit et publié plus de 300 articles, qui ont été lus par plus de 3 000 personnes chaque mois. C’est donc aujourd’hui l’occasion de vous remercier, vous lecteurs réguliers et/ou occasionnels, pour vos lectures, votre enthousiasme, votre curiosité, vos suggestions, vos likes, vos commentaires et vos partages de nos articles sur les réseaux.

Nous nous retrouverons à la rentrée, plein de nouvelles idées, de nouvelles rubriques et d’énergie pour une nouvelle saison. Nous vous souhaitons un merveilleux été, épanouissant, formateur, cinéphile, musical, patrimonial, littéraire et numérique !

Les blogs prennent leur pause estivale

Comme chaque année depuis leur naissance il y a maintenant 4 ans, les blogs de La Médiathèque cessent leurs publications de la mi-juillet à la fin aout 2018. L’équipe des rédacteurs prend ainsi un peu de repos et vous souhaite un très bon été, où que vous soyez !

Tout au long de la saison 2017-2018, nous avons écrit près de 300 articles, rédigé des milliers de phrases et repéré des centaines de ressources que nous avons eu le plaisir de vous faire connaître ou (re)découvrir ! Tous ces articles ne vivent que par vous aussi nous vous remercions de les avoir lus, appréciés, partagés, likés et parfois commentés ou critiqués.

Nous reviendrons à la rentrée avec de nouvelles idées et pleins d’enthousiasme pour la saison 2018-2019. Et même un nouveau blog…

N’hésitez pas à profiter de ces deux mois pour lire ou relire nos articles précédents : que vous ayez des envies de lecture, de conseils de musique ou de cinéma, que vous vouliez vous renseigner sur le monde du travail ou sur une formation, ou que vous ayez envie de mieux connaitre l’histoire de votre ville, vous trouverez de quoi vous satisfaire sur les cinq blogs de La Médiathèque !

Et vous pourrez les lire partout : au bureau, en vacances ou dans les transports.

Bon été à tous !

L’équipe des blogs de La Médiathèque vous souhaite…

Pour fêter avec vous le début de 2018, l’équipe des blogs de La Médiathèque a pris la pose et sa plume… pour vous présenter ses meilleurs vœux : santé, succès, joies et moments heureux… Les rédacteurs de B.R.E.F., Cin’Eiffel, Déclic Musique, Levallois Mémoires et Liseur ont pensé tout particulièrement à vous en rédigeant cet article, carte de vœux de bloggers pour la nouvelle année.

Pour commencer, B.R.E.F. vous souhaite une année riche de satisfactions personnelles et professionnelles. Dominique, Gaëlle, Patricia et Marie Odile, les rédactrices, vous remercient pour votre fidélité et espèrent vous retrouver tout au long de l’année 2018.

CIN’EIFFEL poursuit en vous souhaitant une très bonne nouvelle année. Après les fêtes, vous découvrirez une sélection des films et des séries qui nous ont emballés pendant l’année 2017. Et dès janvier, ne manquez pas vos rendez-vous cinéma à La Médiathèque : Le trou de Jacques Becker, un suspense intense, une grande histoire d’hommes… Puis Le ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar, un grand film sur la radicalisation des adolescents, en présence de Michel Fize, sociologue spécialiste de l’adolescence.

À son tour, DÉCLIC MUSIQUE et ses contributeurs vous souhaitent une merveilleuse année 2018 pleine de musiques, de disques et de concerts en attendant d’avoir le plaisir de vous retrouver à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois.

LEVALLOIS MÉMOIRES vous présente lui aussi ses meilleurs vœux en vous souhaitant de belles promenades dans le passé de la Ville  avec la découverte de personnalités ou célébrités levalloisiennes, de bâtiments, constructions, commerces et usines et d’évènements majeurs de l’histoire levalloisienne.

Enfin LISEUR vous souhaite une année riche en plaisirs, en surprises et en lectures qui vous fassent rêver, réfléchir, voyager, fantasmer, ressentir grâce à des personnages, des auteurs, des univers et des mots !

Merci à tous de lire, d’apprécier et de commenter nos articles tout au long de l’année et … de la part des bibliothécaires de La Médiathèque et archivistes de la Ville :