Un bel héritage

 

Levallois, dotée d’une histoire récente est cependant riche d’un patrimoine important. Le patrimoine est un héritage (une transmission) commun d’une collectivité, d’un groupe humain afin de perpétuer la mémoire. Derrière cette notion , plusieurs aspects : on parle de patrimoine architectural, historique, culturel…

Patrimoine architectural

Si certaines constructions comme le Temple protestant, l’Hôpital britannique, ou encore la Villa mauresque ont été classées monuments historiques, d’autres bâtiments enrichissent notre patrimoine architectural.

Il est difficile de ne pas évoquer notre majestueux Hôtel de Ville, inauguré en 1898. Difficile aussi de ne pas parler de la Résidence sociale, de la fondation Cognacq-Jay. Il faut rappeler que le Patrimoine est vivant, par conséquent des bâtiments disparaissent, d’autres apparaissent ou sont reconvertis pour une autre activité. C’est le cas, entres autres de l’hospice Raynaud (aujourd’hui office public départemental du logement) et de sa crypte, , ou encore de l’Alliance des travailleurs (reconverti en immeuble de bureaux) et de l’Escale (anciennement usine des cafés Carvalho).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Patrimoine paysager

Ce patrimoine se compose de 8 parcs, 18 squares, une centaine d’îlots verts dont 7 sont classés remarquables. Ces espaces verts représentent presque un cinquième de la superficie de notre ville. Ce patrimoine est exceptionnel et se caractérise par la diversité de son fleurissement permanent à chaque saison, sa créativité et son originalité. Rappelons que Levallois a reçu de nombreuses récompenses, dont la fleur d’Or en 2010 et 2016.

 

Un Patrimoine mémoriel lié au devoir de mémoire

Le patrimoine mémoriel peut se résumer comme l’ensemble des monuments et objets commémoratifs nécessaire à la transmission de la Mémoire aux générations futures pour ne pas oublier. Il s’articule autour de  la mémoire nationale, de  la mémoire locale et de la mémoire individuelle.

Depuis plusieurs années, ce patrimoine prend une plus grande importance avec les célébrations et commémorations nationales. Cette année 2018 célèbrera  le centenaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Sur le territoire de Levallois, ce patrimoine mémoriel est très conséquent . En effet, de nombreux monuments ou  plaques commémorent l’action de levalloisien(ne)s dans l’Histoire.  Ainsi un monument, place du 11 novembre 1918,  honorent  les taxis de la Marne  dont une partie est sortie des garages levalloisiens de la compagnie de taxi G7.

D’autres plaques dans les rues signalent le lieu où un résistant est mort lors des combats pour la libération de Levallois en août 1944.

Lieux de mémoire par excellence, le cimetière de Levallois accueille, outre les Morts pour la France, des personnalités historiques telles que Louise Michel, Maurice Ravel, Gustave Eiffel, et plus récemment Madame Soleil ou Léon Zitrone. La Municipalité entretien ce lieu avec soin.

 

Un patrimoine immatériel

Très peu connu du grand public, le patrimoine culturel immatériel est apparu dans les années 1990. Il se caractérise par son aspect fragile et fédérateur.  Il est formé de  pratiques, représentations, expressions, connaissances et savoir-faire.  A titre d’exemple,  les armoiries de la Ville sont une représentation condensée de l’Histoire de la Ville.

Armoiries
Les trois abeilles représentent le caractère laborieux de la ville, le brule parfum pour signaler l’industrie du parfum et des cosmétiques à Levallois, et la roue dentelée, pour signifier que Levallois a été l’un des  berceaux de l’industrie automobile

Mais il est nécessaire de garder toujours à l’esprit que la valeur patrimoniale de chaque élément est déterminée par plusieurs facteurs et varie au cours du temps.

Bien que très jeune d’un point de vue historique, Levallois recèle un patrimoine important, varié et insoupçonné. Chacun des agents de la Ville, chacun dans leur domaine d’activités, s’emploient tous les jours à préserver et à transmettre ce patrimoine made in Levallois.

Publicités

Les blogs prennent leur pause estivale

Comme chaque année depuis leur naissance il y a maintenant 4 ans, les blogs de La Médiathèque cessent leurs publications de la mi-juillet à la fin aout 2018. L’équipe des rédacteurs prend ainsi un peu de repos et vous souhaite un très bon été, où que vous soyez !

Tout au long de la saison 2017-2018, nous avons écrit près de 300 articles, rédigé des milliers de phrases et repéré des centaines de ressources que nous avons eu le plaisir de vous faire connaître ou (re)découvrir ! Tous ces articles ne vivent que par vous aussi nous vous remercions de les avoir lus, appréciés, partagés, likés et parfois commentés ou critiqués.

Nous reviendrons à la rentrée avec de nouvelles idées et pleins d’enthousiasme pour la saison 2018-2019. Et même un nouveau blog…

N’hésitez pas à profiter de ces deux mois pour lire ou relire nos articles précédents : que vous ayez des envies de lecture, de conseils de musique ou de cinéma, que vous vouliez vous renseigner sur le monde du travail ou sur une formation, ou que vous ayez envie de mieux connaitre l’histoire de votre ville, vous trouverez de quoi vous satisfaire sur les cinq blogs de La Médiathèque !

Et vous pourrez les lire partout : au bureau, en vacances ou dans les transports.

Bon été à tous !

L’équipe des blogs de La Médiathèque vous souhaite…

Pour fêter avec vous le début de 2018, l’équipe des blogs de La Médiathèque a pris la pose et sa plume… pour vous présenter ses meilleurs vœux : santé, succès, joies et moments heureux… Les rédacteurs de B.R.E.F., Cin’Eiffel, Déclic Musique, Levallois Mémoires et Liseur ont pensé tout particulièrement à vous en rédigeant cet article, carte de vœux de bloggers pour la nouvelle année.

Pour commencer, B.R.E.F. vous souhaite une année riche de satisfactions personnelles et professionnelles. Dominique, Gaëlle, Patricia et Marie Odile, les rédactrices, vous remercient pour votre fidélité et espèrent vous retrouver tout au long de l’année 2018.

CIN’EIFFEL poursuit en vous souhaitant une très bonne nouvelle année. Après les fêtes, vous découvrirez une sélection des films et des séries qui nous ont emballés pendant l’année 2017. Et dès janvier, ne manquez pas vos rendez-vous cinéma à La Médiathèque : Le trou de Jacques Becker, un suspense intense, une grande histoire d’hommes… Puis Le ciel attendra de Marie-Castille Mention-Schaar, un grand film sur la radicalisation des adolescents, en présence de Michel Fize, sociologue spécialiste de l’adolescence.

À son tour, DÉCLIC MUSIQUE et ses contributeurs vous souhaitent une merveilleuse année 2018 pleine de musiques, de disques et de concerts en attendant d’avoir le plaisir de vous retrouver à l’espace Image et Son de La Médiathèque de Levallois.

LEVALLOIS MÉMOIRES vous présente lui aussi ses meilleurs vœux en vous souhaitant de belles promenades dans le passé de la Ville  avec la découverte de personnalités ou célébrités levalloisiennes, de bâtiments, constructions, commerces et usines et d’évènements majeurs de l’histoire levalloisienne.

Enfin LISEUR vous souhaite une année riche en plaisirs, en surprises et en lectures qui vous fassent rêver, réfléchir, voyager, fantasmer, ressentir grâce à des personnages, des auteurs, des univers et des mots !

Merci à tous de lire, d’apprécier et de commenter nos articles tout au long de l’année et … de la part des bibliothécaires de La Médiathèque et archivistes de la Ville :

Les blogs prennent leur pause estivale

Les blogs de La Médiathèque cessent leurs publications de la mi-juillet à la fin août 2017. L’équipe des rédacteurs fait une pause et vous souhaite un bel été, à la ville, à la campagne, à la montagne ou à la plage 🙂

Cette année, nous avons publié plus 300 articles tous blogs confondus :-), nous avons exploré le cinéma, la littérature, la musique, le monde du travail et les archives de Levallois. Vous avez lu, commenté, aimé, critiqué et partagé tous ces articles et nous vous en remercions !

Nous reprendrons nos publications à la rentrée avec plein d’enthousiasme et de nouvelles idées pour la nouvelle saison.

Vacanciers ou pas, profitez des mois de juillet-août pour (re)découvrir tous nos articles précédents et satisfaire, susciter ou raviver toutes vos envies  : cinéma, musique, lecture, histoire locale et même travail au plus chaud de l’été.

N’oubliez pas : sur le site de La Médiathèque, les ressources en ligne et les blogs restent en ligne 24h/24 où que vous soyez.

Bon été à tous !

Un peu d’histoire au détour d’une promenade

Un peu d’histoire

L’actuel bâtiment qui accueille le club de la Planchette était une des dépendances du château éponyme. Il endossera diverses fonctions.

Le club de la Planchette

En 1846, cet édifice est transformé en usine de produits chimiques, c’est dans ces murs historiques qu’est découverte (par Pierre Joseph Pelletier) puis fabriquée la quinine, célèbre antipaludique.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De 1925 à 1947, les Levalloisiens peuvent visiter, gratuitement, le musée d’histoire naturelle où les enfants sont régulièrement conduits par leurs instituteurs. Ce musée est la création de jeunes Levalloisiens qui avaient formé, en 1884, l’association des naturalistes de Levallois.

Il renferme des échantillons mondialement connus de tous les règnes de la nature (animal, végétal et minéral), et une bibliothèque scientifique.

AC92044_1Fi1346
Au premier plan, devant le musée, trône « la fiancée du lion », disparue et probablement fondue pendant la Seconde Guerre mondiale

Avant sa fermeture en 1947, le musée est classé parmi les plus importants musées régionaux d’histoire naturelle. La collection est transférée au musée d’Amiens.

En 1947, la municipalité décide de dédier ce bâtiment à la création d’une crèche. Ce projet n’aboutit pas, et finalement « le petit château de la Planchette » accueille le foyer des anciens. Il reçoit tout « vieux travailleur », pour un repas, un moment de convivialité, une séance de pédicure, une aide vestimentaire, une douche…

En 1980, des travaux de restauration sont lancés, et le club de la Planchette que nous connaissons actuellement est inauguré en 1984.

Lorsque l’on entre dans le parc de la Planchette par la rue du Président Wilson, à l’angle de la rue Paul Vaillant Couturier, on se trouve face au club de la Planchette. De part et d’autre de ce bâtiment, trônent deux statues.

La statue de Louise Michel

Sur la pelouse de gauche, se tient Louise Michel (nouvelle fenêtre), accompagnée d’une petite fille et d’un chat. Cette statue en bronze représente l’institutrice, célèbre de par ses convictions politiques. Révolutionnaire anarchique, elle milite dans l’opposition républicaine et participe activement à la Commune de Paris (nouvelle fenêtre). Cette statue édifiée en mémoire de Louise Michel, inhumée à Levallois, est l’œuvre du sculpteur Émile Derré. Elle est inaugurée dans les jardins de l’hôtel de Ville en 1920, et trouve sa place actuelle en 1998.

La statue de Louise Michel est la seule de Levallois à avoir échappé « aux vendanges de bronze » (réquisition pour refonte des statues pendant la Seconde Guerre mondiale).

louise miche ok

La maternité

« La maternité », baptisée « la tendresse » par son créateur M.Boucher, est une statue en terre cuite qui fait face à celle de Louise Michel.

Cette œuvre a, elle aussi, transité par les jardins de l’hôtel de Ville avant de trouver sa place à l’avant du club de la Planchette en 1985.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Cette œuvre est un prêt, elle a été exposée au Petit Palais avant de rejoindre nos jolis jardins.

Ces deux statues sont une belle introduction à une agréable ballade dans le plaisant parc de la Planchette. Si la météo est capricieuse, vous pourrez toujours vous mettre à couvert sous le séduisant abri qui se trouve à l’avant du parc.

AC92044_1Fi1342